Citation

La Lecture, elle, reste ma seule réalité. Je la sens, je la palpe, je la renifle. Les mots glissent sur mon palais, me retournent le cerveau, semblables aux drogues les plus puissantes.

La forêt des ombres, Franck Thilliez


mardi 31 juillet 2012

Olivier Adam, Je vais bien ne t'en fais pas


"Une autre lettre de Loïc. Elles sont rares. Quelques phrases griffonnées sur un papier. Il va bien. Il n'a pas pardonné. Il ne rentrera pas. Il l'aime. Rien d'autre. Rien sur son départ précipité. Deux ans déjà qu'il est parti. Peu après que Claire a obtenu son bac. À son retour de vacances, il n'était plus là. Son frère avait disparu, sans raison. Sans un mot d’explication. Claire croit du bout des lèvre à une dispute entre Loïc et son père. Demain elle quittera son poste de caissière au supermarché et se rendra à Portabail. C'est de là-bas que la lettre a été postée. Claire dispose d'une semaine pour retrouver Loïc. Lui parler. Comprendre."



Une déception!
Oh my god...
Que dire?
J'ai été vraiment déçue par la lecture de ce roman!
Le style de l'auteur est vraiment trop "simple" "pas assez développé".
J'ai eu l'impression que pour combler le manque de pages l'auteur a voulu rajouter des listes de courses qui n'apportaient vraiment rien au récit.
J'ai détesté pratiquement tous les personnages qui était pour moi trop fades et pas assez développés, sauf peut-être Claire et son père.
Le père est un personnage attachant car il veut protéger sa fille car il se sent coupable de son malheur.
En ce début de semaine, j'avais trop envie de lire et cette lecture m'a un peu ralenti mais heureusement ce livre ne fait que 
150 pages!

J'ai regardé le film après ma lecture et franchement ça n'a rien à voir!
J'en aurais plus à dire sur le film que sur le livre.
Le film est beaucoup mieux!
J'ai même eu une petite larme au yeux. 
La fin est quand même très bouleversante!

Pour l'histoire, elle fait réfléchir sur les sacrifices
que l'on serait prêt à faire pour protéger une personne que l'on aime. 




mardi 17 juillet 2012

Kerstin Gier, Rouge Rubis






Elle est le Rubis la douzième, l'ultime voyageuse. 
Avec elle, le Cercle est refermé, le secret révélé. 

Un secret qui remonte à la nuit des temps.  



J'ai fini Rouge Rubis il y a quelques mois  et j'en suis ressortie avec un avis plutôt mitigé. 
Après tous les avis positifs sur ce roman je m'attendais vraiment à quelque chose de dément, mais non. 
Je pense que l'auteur a juste voulu poser les bases de sa saga.

Je vous raconte grossièrement l'intrigue...

On suit Gwendolyn âgée de 16 ans, qui vit dans une famille composée presque uniquement de femmes (sa mère sa grand-mère, sa grande-tante, sa tante,  sa cousine mais aussi son petit frère.) Elle n'a apparemment qu'une seule amie, Leslie. Ce personnage n'est d'ailleurs pas très bien développé, j'aurais aimé connaitre un peu plus, on voit vraiment que c'est un personnage secondaire! Pourtant c'est bien la seule amie de Gwendolyn!

Dans la famille de Gwendolyn, Charlotte sa cousine est considérée avec beaucoup plus d’égard car elle possède le fameux don du voyage dans le temps. 
Elle doit donc suivre une formation spéciale, être bonne en histoire, en escrime et en bien d'autres domaines. 

Charlotte doit subir son premier voyage dans le temps mais seulement voilà, c'est Gwendolyn qui reçoit tous les symptômes de la voyageuse dans le temps.  Gwendolyn qui est aux yeux de certaines un personnage inculte qui n'a connu aucun apprentissage. 
Je ne vous en dis pas plus, ce serai vous spoiler, et j’essaie de limiter les spoilers dans mes articles.

Pour un premier tome l'intrigue est très bien montée seulement j'aurais voulu un peu plus de suspense, pour rendre la lecture plus palpitante, plus addictive. Je comprends bien que l'auteur ait voulu poser des bases mais dans un roman fantastique on aime bien découvrir des pistes avec fascination même dans le premier tome. Donc sur ce point là c'est un peu dommage. 

Ce qui m'a aussi enquiquiné c'est le manque d'action! En voyant la couverture on a l'impression que ce sera un livre noir. Mais on se retrouve avec une adolescente manquant d'assurance. 
Je sais que je vous parle souvent des couvertures de romans que je lis mais je pense que la couverture d'un roman est primordiale et les éditeurs en sont bien conscients. 
Alors les éditeurs mettent le paquet sur les couvertures!

Je ne suis pas contre mais c'est vraiment dommage que les couvertures ne reflètent pas souvent ce qu'il y a l'intérieur. Dans ce roman je m'attendais à vraiment quelque chose de sombre donc voilà, je suis tout de même déçue. 

Après cet éditeur a sorti d'autres livres avec une couverture adéquate dont la saga
 Entre Chiens et Loup de Malorie Blackman pour laquelle j'ai eu gros coup de coeur

 




mardi 10 juillet 2012

Joan Reeves, Jane (cœur à prendre) Jones





Jane revient dans sa ville natale pour les retrouvailles des anciens élèves du lycée. 
Sa meilleure amie lui a promis que Morgan, son premier amour, ne viendrait pas.
 Mais l'ancien nerd est bien là... et il a beaucoup changé.
 Il faisait déjà battre son cœur à l'époque et il est devenu irrésistible.
 Enfin c'est ce qu'il croit. Pour Jane, pas question de céder cette fois. 
Morgan va quant à lui tout faire pour la reconquérir.
 Bien vite les anciens élèves vont tous tomber dans une phase régressive 
on ne peut plus savoureuse. 
La nostalgie peut certes raviver des souvenirs que tout le monde souhaiterait avoir oubliés, mais elle peut aussi favoriser un retour de flammes.  



Une très bonne découverte pour ma part! 
C'est ce que j’appelle une lecture estivale: un livre sans prise de tête et très relaxant.
Je me suis beaucoup attachée aux personnages principaux: Jane et Morgan. 
Leur histoire d'amour est "trop trop... trop". 
Qu'est ce qu'une histoire d'amour "trop trop... trop"?
c'est une histoire qui donne des papillons dans le ventre
 qu'on aime mais qu'on ne sait pas vraiment pourquoi.... 


 Je vous avoue que l'intrigue ne casse pas des briques on s’attend à la fin quand même !
 Mais voilà c'est une histoire qu'on emmène dans sa valise pour lire sur la plage.
Une histoire qui fait sourire et qui fait du bien.

C'est un roman que l'on peut lire d'une traite grâce
 aux personnages tous attachants les uns que les autres. 
On découvre Jane, une jeune femme célibataire qui a réussi dans sa vie professionnelle
 et qui revient pour un week-end dans sa ville natale. 
Elle retrouve sa famille:
Sa mère, son père sont prêts à tout pour la voir heureuse avec un homme,
sa grand mère déjantée qui fait partie d'un club soi-disant de bridge.
Mais en réalité tous les membres de ce club manigancent pour trouver un homme à chaque jeune fille de la ville
mais aussi alimenter tous les ragots. 
Elle retrouve ses amis
Amber, sa meilleure amie mariée et mère de famille qui aime jouer les entremetteuses
Mais aussi Morgan son amour d'adolescence qui lui a brisé le cœur, il y a dix ans. 
Tous les personnages en valent la peine! 


De plus ce qui rend la lecture vraiment fluide est 
l’aération du texte qui est caractérisée par de grosses marges. 

Que dire de plus que:
Laissez-vous tenter par cette lecture estivale!